Votre panier

Votre panier est vide

Peut-on mettre une assiette au four traditionnel ? – Photo de StockSnap de Pixabay

Nos conseils pour savoir si une assiette passe au four traditionnel et pour la chauffer sans problème

Lors de vos réceptions, vous avez envie de servir des plats bien chauds à l’assiette comme au restaurant ? En effet, la température de dégustation optimale de certaines recettes est essentielle. Rien de plus désagréable que de manger une viande en sauce froide ou un gratin tiède. Que cela soit au quotidien ou pour un repas en famille ou entre amis, il est tout à fait normal de vouloir amener à table une assiette chaude. D’autant que si de nombreux convives sont présents, le temps de servir tout le monde, vos mets risquent de refroidir et l’expérience culinaire sera moins réussie. Une solution est de chauffer les contenants au four (nous ne parlerons par la suite que du four traditionnel), soit avant d’y mettre une préparation, soit pour la maintenir au chaud, soit pour la réchauffer. Dans tous les cas, il faudra au préalable vous assurer que l’assiette en question peut supporter un passage dans le four de votre cuisine. Cette vérification est indispensable pour vous prémunir contre la casse et surtout des situations dangereuses, des accidents domestiques et des blessures. Alors pour un déjeuner ou un dîner chaleureux et sans fausse note, nous vous donnons des éléments pour répondre à cette question cruciale : peut-on mettre une assiette au four ? Suivez nos conseils pour ne pas abîmer votre vaisselle et chauffer vos récipients dans de bonnes conditions.

Quels matériaux constituant la vaisselle supportent la chaleur du four ménager ?

Vous avez décidé de mettre vos assiettes dans le four de votre cuisine pour garder les préparations plus longtemps à bonne température après les avoir cuisinées ? Il vous faudra choisir le récipient adapté parmi toute votre vaisselle. Mais alors quels sont les points à vérifier pour savoir si une assiette peut passer dans votre équipement électroménager ? Le critère principal est le matériau constitutif, car tous ne sont pas adaptés pour résister à la chaleur. Il est donc important de bien connaître la composition ainsi que les caractéristiques des matériaux afin de ne pas détériorer votre contenant. Certaines matières supportent des températures élevées, d’autres des températures basses seulement. Le reste n’admettra pas de passage au four traditionnel. La solidité pourra aussi dépendre du temps d’exposition et des différences de température (choc thermique).

La terre cuite et la faïence ne supportent que des basses températures, ne dépassant pas les 80 °C. La céramique, le grès, la porcelaine résistent normalement à des températures de 180 – 200 °C.

Concernant le verre, il faut savoir que tous les types ne se valent pas et ne conviennent pas forcément à un usage au four traditionnel. Ainsi les verres standards classiques ne sont pas conçus pour être exposés à la chaleur. Sachez que les produits en verre Duralex® ne supportent pas le passage au four (sauf les ramequins). Une partie des assiettes ArcopalTM en verre d’Opale peuvent être mises au four. Orientez-vous plutôt vers du verre borosilicate ou verre borosilicaté qui résiste aux hautes températures. Le Pyrex® est par exemple du verre borosilicaté trempé pouvant supporter jusqu’à 300 °C. Si votre assiette est en verre, cherchez donc le symbole indiquant une utilisation possible au four traditionnel, la mention « borosilicate » ou « borosilicaté » ou Pyrex® pour vous assurer de la résistance à la chaleur.

Pour ce qui est des métaux, les assiettes en inox/acier inoxydable ou en fonte devraient supporter des températures élevées. L’aluminium peut être chauffé. Mais exposé à la chaleur, il y a un transfert de particules vers la nourriture. Il en est de même lorsqu’il est en contact avec des substances acides comme du jus de citron ou de la tomate. Étant toxique pour l’organisme, il est donc préférable d’éviter ce matériau.

Notez que la qualité des matériaux et de la fabrication joue un rôle dans la possibilité de mettre les récipients au four. Une mauvaise qualité rendra vos assiettes moins solides. Par ailleurs, il est possible que des composés toxiques comme du plomb, du cadmium ou encore de l’aluminium ou du cobalt soient présents. Ces derniers seraient libérés lors d’une exposition aux températures élevées et pourraient migrer vers vos aliments.

De manière générale, quel que soit le composant, évitez de faire subir à votre vaisselle des chocs thermiques qui risqueraient de la faire fissurer, craquer voire éclater. Nous vous donnons des recommandations à ce sujet dans la partie suivante.

Dans tous les cas, assurez-vous avec certitude que l’assiette peut supporter un passage au four. En effet, en fonction de la qualité des matériaux, l’emploi va différer et peut-être qu’un composant censé pouvoir résister ne pourra finalement pas aller au four du fait de sa mauvaise qualité. Pour cela, vous pouvez :

  • trouver un symbole, un pictogramme indiquant que le produit peut aller au four traditionnel, directement inscrit sur l’assiette (probablement dessous), ou sur l’emballage ou l’étiquette ;
  • consulter les instructions, les recommandations d’utilisation et les températures maximales données par les fabricants et distributeurs ;
  • faire des recherches sur Internet pour trouver des informations de sources fiables.

Vérifiez le matériau constitutif, mais aussi le revêtement et la présence d’éléments supplémentaires et de décorations qui ne supporteraient pas la chaleur. Les assiettes décoratives ne sont en général pas prévues pour passer au four. Les éléments de décor peuvent se détériorer et libérer des substances nocives. Toutes ces finitions peuvent empêcher l’assiette d’aller au four même si le matériau principal est résistant.

Passons à présent aux éléments qui à coup sûr ne doivent pas être chauffés. Les assiettes en bois, en carton, en plastique, en verre standard, en ardoise seront à proscrire pour éviter des problèmes divers et variés comme la déformation, la fonte, la libération de composés toxiques, le risque de s’enflammer, etc. Et même si ces matières ne sont présentes qu’en petites quantités dans des décorations ou parties annexes au récipient, l’emploi au four ne sera pas possible.

Dans quelles conditions peut-on mettre une assiette au four traditionnel ?

Vous avez identifié un jeu d’assiettes composées d’un matériau pouvant être chauffé ? Parfait. Alors voyons à présent quelques recommandations pour pouvoir placer vos récipients dans le four de votre cuisine sans risque. En effet, même si la matière constitutive fait partie de celles citées dans la première partie, des précautions doivent être prises afin d’éviter des désagréments et d’endommager votre vaisselle. Divers problèmes pourraient survenir tels que :

  • surchauffe ;
  • déformation ;
  • fragilisation ;
  • craquelures, fêlures, fissures ;
  • casse ;
  • éclatement ;
  • apparition de taches ;
  • coloration ;
  • etc.

Pour une grande partie des matériaux, il est recommandé d’éviter les chocs thermiques qui pourraient impacter la résistance et entraîner un éclatement. Ne passez donc pas une assiette directement du réfrigérateur au four ménager et inversement. Prévoyez un temps à température ambiante afin que le plat se réchauffe un peu (ou se refroidisse) pour éviter un écart trop important. De même, il sera conseillé de ne pas mettre directement dans le four une assiette avec un aliment sortant du congélateur. Une astuce pour éviter le choc thermique : vous pouvez positionner votre récipient sur la grille du four (mais pas une plaque de cuisson) dès le début de la période de préchauffage. La température montera ainsi graduellement. Quand vous sortez les assiettes, pensez bien à utiliser un torchon, une manique ou un gant de four pour transférer et éviter les brûlures. Déposez-les sur un dessous d’assiette ou dessous de plat lui-même résistant à la chaleur de contact (ne risquant pas de fondre ou d’éclater). Attention à ne pas les poser sur une surface froide et fragile qui pourrait se fendre ou éclater. Si une assiette est utilisée seulement pour chauffer une préparation, mais pas pour manger, après avoir servi, ne la mettez pas en contact avec de l’eau froide. Par ailleurs, de manière générale, il ne faut pas que le récipient soit déjà endommagé (fissure, cassure) car la chaleur risquerait d’aggraver le problème.

Pour maintenir une préparation au chaud, une température autour de 60 – 80 °C s’avère suffisante. Vous pouvez par exemple placer vos assiettes vides en pile 15 – 20 minutes à l’avance dans votre four à basse température (environ 60 – 80 °C ce qui correspond environ au thermostat 2). Une fois remplies, les aliments servis restent chauds plus longtemps et les jus et sauces ne figent pas. Petit conseil supplémentaire si vous chauffez la préparation dans l’assiette : pensez à l’humidifier en mettant un peu d’eau dans le contenant si la recette le permet. Cette astuce empêchera que les aliments ne se dessèchent et/ou n’attachent au fond.

Pour savoir si votre vaisselle peut supporter un passage au four traditionnel, le critère numéro un est donc le matériau la composant. Certaines matières pourront être chauffées à des températures plus ou moins élevées tandis que d’autres ne supportent pas la chaleur. Si vous ne disposez pas de suffisamment de renseignements pour répondre à la question « peut-on mettre cette assiette au four ? » , nous vous conseillons de ne prendre aucun risque. Abstenez-vous alors d’utiliser le récipient pour réchauffer ou maintenir au chaud vos préparations, afin d’éviter tout accident. D’autres options s’offrent à vous comme passer les contenants à l’eau chaude juste avant le service.

🍽 Découvrez notre gamme diversifiée d’assiettes dont certaines pourront supporter de passer au four traditionnel. Vous trouverez forcément le format et le style qui conviendra à votre table, vos besoins et vos préférences esthétiques.

Sources :

DIRECTION GÉNÉRALE DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION ET DE LA RÉPRESSION DES FRAUDES. Aptitude au contact alimentaire des objets en céramique, verre ou ardoise. DGCCRF | economie.gouv.fr [en ligne]. Disponible sur : https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/aptitude-au-contact-alimentaire-des-objets-en-ceramique-verre-ou-ardoise (consulté le 03/02/2024).

DURALEX. Les bénéfices du verre Duralex®. Duralex® Boutique [en ligne]. Disponible sur : https://www.duralex.com/pages/le-verre-duralex (consulté le 03/02/2024).

LA TABLE D'ARC. Assiettes de la marque Arcopal. La Table d'Arc : Le spécialiste des Arts de la Table en ligne ! [en ligne]. Disponible sur : https://www.latabledarc.com/fr/vaisselle/assiettes/assiette-arcopal (consulté le 03/02/2024).

PYREX. Le verre Pyrex®. Pyrex® Webshop FR Boutique [en ligne]. Disponible sur : https://www.pyrex.fr/pages/un-verre-unique (consulté le 03/02/2024).

Page précédente
Retour à Blog

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.